ᐊᓚᒃᑳᔪᑦ 
Alakkaajut
(Plusieurs choses apparaissent) 


Du 19 novembre 2021 au 5 mars 2022

Exposition inaugurale du Labo nordique de SAW, nouvel espace de recherche et de production destiné aux artistes du monde circumpolaire

Sonya Kelliher-Combs (Anchorage, Alaska)
Maureen Gruben (Tuktoyaktuk, NT)
Sissel M. Bergh (Trondheim, Norvège)

Commissaire : Taqralik Partridge (Ottawa)

Vernissage et fête d'ouverture :
Le vendredi 19 novembre 2021 de 20 h à 1 h
En présence des artistes. Entrée libre. Musique par DJ Geronimo Inutiq (Winnipeg), Kathy Kettler (Ottawa) et Kendra Tagoona (Ottawa). Mets préparés par Howard Adler (Ottawa)
Quand la marée se retire, ce qui était caché devient visible. Et si la marée se retirait très longtemps, si l’on restait sur place suffisamment longtemps pour examiner chaque roche et chaque flaque d’eau salée, chaque morceau d’algue marine, chaque petite créature, on pourrait remarquer leurs moindres différences et similarités.

L’exposition Alakkaajut (Plusieurs choses apparaissent) réunit les œuvres des artistes circumpolaires Sonya Kelliher-Combs, Sissel M. Bergh et Maureen Gruben, dont la plupart ont été créées au cours de la dernière année. Présentées ensemble, ces œuvres sont les produits de la répétition – non pas des copies, mais des multiples qui appartiennent les uns aux autres. Avec Alakkaajut, nous disposons d’un moment pour demander quelle est la valeur d’un mot, d’une pensée, d’un mouvement achevé plusieurs fois.

Biographies des artistes

Sonya Kelliher-Combs, artiste iñupiaq et athabascane, est née à Bethel, en Alaska, en 1969 et a grandi à Nome. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts de la University of Alaska Fairbanks et une maîtrise en beaux-arts de l’Arizona State University, à Tempe. Son œuvre transmet un sentiment de lieu, d’histoire, de culture et de famille. Kelliher-Combs est la lauréate de nombreuses récompenses, dont la Eiteljorg Contemporary Art Fellowship, l’Anchorage Mayor’s Individual Artist Award (Alaska), l’Arctic Education Foundation Academic Excellence Award et le prix de la meilleure présentation dans l’exposition New Eyes au Visual Arts Center of Alaska. Ses œuvres font partie de plusieurs collections particulières et publiques, entre autres celles du National Museum of the American Indian, de l’Anchorage Museum, de l’Eiteljorg Museum, du British Royal Museum, de l’Institute of American Indian Art, du Museum of Contemporary Native Art et de l’Alaska State Museum.

L’artiste inuvialuk Maureen Gruben explore la matérialité intime en démontant et recombinant des éléments organiques et industriels disparates. Fourrures d’ours polaire, intestins de béluga et peaux de phoque rencontrent des résines, du vinyle et du film à bulles, forgeant des liens critiques entre la vie dans l’Arctique de l’Ouest et des préoccupations environnementales mondiales et culturelles. Gruben est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de la University of Victoria et expose de façon régulière au Canada et à l’échelle internationale. Elle figurait sur la liste préliminaire de l’Aesthetica Art Prize en 2019 et du Prix Sobey pour les arts en 2021. Son travail fait partie de collections publiques et particulières d’importance. Née et ayant grandi à Tuktoyaktuk, elle possède une connaissance implicite du territoire arctique et des ressources riches, mais de plus en plus précaires, qu’il offre tant pour la survie que pour la création.

Née en 1974, Sissel M. Bergh a étudié à l’Académie nationale des beaux-arts à Oslo et à la University of Technology à Durban, en Afrique du Sud. Elle a vécu et travaillé à Lusaka, au Zambie, et est maintenant établie à Trondheim, en Norvège. Dans son œuvre, Bergh cherche souvent à montrer que l’histoire des Sámis du Sud a été effacée et comment celle-ci pourrait redevenir visible. Bergh a recours au cinéma, aux objets, à la peinture et au dessin comme autant d’instruments d’exploration lui permettant de sonder des concepts tels le territoire, la mémoire, la puissance et la magie. Son œuvre a fait l’objet d’expositions sur les scènes nationale et internationale, dont à la Kunsthall Trondheim, à Sámi Dáiddáguovdas, à la Biennale de Sydney et à la Göteborg International Biennial for Contemporary Art.

Subventionneurs : le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l'Ontario, la Ville d'Ottawa, le gouvernement du Canada, la Fondation Trillium de l'Ontario, le Conseil nordique des ministres, l'Ambassade royale de Norvège à Ottawa, la Fondation communautaire d'Ottawa et l'Ottawa Art Society
SAW
67, rue Nicholas Street
Ottawa ON  K1N 7B9
CANADA